Nos 3 étapes
pour opérer

Notre engagement consiste à continuellement exercer nos activités de manière à assurer un milieu de travail sain et sécuritaire.

Nous mettons un point d’honneur à faire respecter trois étapes pour opérer que tous les travailleurs doivent appliquer quotidiennement sur nos sites.

  1. Est-ce sécuritaire
    pour les employés?

  2. Est-ce que le respect
    de l’environnement
    et de la communauté

    est assuré?

  3. Une fois ces deux
    étapes confirmées,
    nous pouvons
    opérer.

FréquenceS combinéeS

En 2021, la mine Canadian Malartic a atteint une fréquence combinée de 0,78. C’est donc dire que pour chaque 200 000 heures travaillées, il y a eu 0,78 événement de travail avec perte de temps ou assignation temporaire de nos employés et ceux de nos entrepreneurs.

De son côté, la fréquence combinée de la mine Odyssey comprend les activés tant du côté du développement que de la construction des infrastructures.  La mine a terminé l’année avec une fréquence combinée de 0,79, surpassant largement l’objectif fixé en début d’année.

Formule de supervision   formule supervision AMQ Français

Au quotidien, nous appliquons les principes de la Formule de supervision développée par l’Association minière du Québec (AMQ) et nos travailleurs sur nos sites utilisent la carte de travail comme outil de soutien, de compilation et de suivi pour assurer la sécurité des travailleurs.

  • La Formule de supervision est une approche globale de gestion de la prévention de la santé et de la sécurité au travail.
  • Elle fournit aux superviseurs et aux travailleurs un moyen de communication, d’information et d’évaluation axé sur les activités de production, d’entretien et de sécurité au travail.
  • Elle permet d’échanger et d’analyser toutes les informations pertinentes en vue d’améliorer l’efficacité de la sécurité au travail.
  • Elle implique que tous les niveaux de direction de l’entreprise supportent l’approche et que les superviseurs et les travailleurs soient au cœur de l’identification des problèmes et de leur résolution.

 

Un programme de prévention en santé et sécurité au service des équipes

Notre programme de prévention en santé-sécurité, y compris pour le chantier de construction du côté de la mine Odyssey, vise à éliminer à la source ou à contrôler les dangers pour la santé, la sécurité et l’intégrité physique de nos employés. Afin d’améliorer les pratiques dans ce domaine, nous nous sommes dotés d’un plan d’action qui est mis à jour périodiquement.

 

Les objectifs du programme de prévention en santé et sécurité sont les suivants :

  • Structurer et organiser la démarche de prévention.
  • Identifier et évaluer les risques.
  • Proposer des moyens de contrôle pour assurer la santé et la sécurité des travailleurs.
  • Protéger les travailleurs exposés à des risques spécifiques en établissant des normes.
  • Assurer l’entretien des équipements de protection individuelle et collectifs.
  • Former et informer tous les travailleurs sur notre site des risques reliés à leur travail.

 

Le programme de prévention est tourné vers la sensibilisation et la formation et comporte 5 axes d’intervention :

  1. Sensibilisation des employés
  2. Formations
  3. Inspections quotidiennes
  4. Audits et visites terrain par la direction
  5. Projets spéciaux afin de répondre à des besoins spécifiques

 

ComitéS santé-sécurité

Le Comité santé-sécurité de la mine Canadian Malartic rassemble les travailleurs et la direction de l’entreprise dans une optique de collaboration. Il permet ainsi d’allier les connaissances pratiques des employés, la vision d’ensemble des directeurs et les procédures générales de l’entreprise. Il joue un rôle-conseil auprès des gestionnaires, de la direction et des équipes. Le Comité se rencontre une dizaine de fois par année.

Le chantier de construction à la mine Odyssey possède son propre comité, mieux connu sous le nom de Comité de chantier. Ce dernier, prévu au Code de sécurité pour les travaux de construction du Québec, doit se rencontrer toutes les deux semaines. Il est composé de représentants des entrepreneurs et de la direction de la mine. Les sujets discutés concernent l’ensemble des lieux de construction et les décisions prises peuvent être incluses dans le programme de prévention.